Après des journées entières de régression économétriques, d'inférence statistique, de choses qui riment en hic, rien de tel qu'un repas câlin, avec juste ce qu'il faut de douceur et de piquant pour se sentir à l'aise (et oublier le multiplicateur hamiltonien). Je m'inspire d'une recette de Papa (pour être encore un peu plus chez moi).

Pour deux personnes et un chat :

Faire revenir 2 cuisses de poulet sur la peau, sans matière grasse -attendre qu'elles cuisent un peu-. Ajouter : deux oignons blancs émincés, une gousse d'ail pressée, du gingembre frais râpé (quantité à évaluer selon les goûts), une branche de céleri émincée. Du curry -deux à trois secousses du pot-, de l'eau -ou du fond de poulet-.
Laisser mijoter et réduire.

IMGP4147

Ajouter en fin de cuisson : coriandre fraîche et un pot de faisselle.

Prenez une photo près de la fenêtre pour la lumière du jour, repoussez les chats éventuels :

CARI