"Tu te calmes maintenant, hein! C'est partiel, c'est pâtes-jambons, tu peux supporter".
Où mon père me condamne à "bienvenue chez les Groseille" pendant une semaine...


Alors oui, j'ai fait des pâtes, du jambon. J'ai pensé à ces moments où ma nounou me servais des coquillettes, du jambon blanc, avec du ketchup pour faire le sourire sur la tranche de jambon (oui! sans légumes ! Monde cruel). C'est difficile la vie quand on fait 75 cm et qu'on porte des robes à fleur même pas parce que c'est la mode.
Donc, j'ai cuit des spaghettis. Le poivron rouge m'a appelée du fond du frigo, je l'ai découpé en lamelles, fait revenir tout doucement dans de l'huile d'olive (avec un couvercle), salé poivré sucré (une petite cuillère pour retrouver le goût sucré du ketchup), basiliqué. Le jambon impatient a été terrassé de même, découpé en petits pétales qui ont gentiment rissolé (sans graisse) pour faire des jambon-flakes de Parme. Enfin, le parmesan a été écorché à coups d'économe sur cette empilement de bonnes choses.
...et si vous cherchez une recette de ketchup maison, vous en trouverez une ici

Photo_086


Je précise : oui je parle aux chats, non je ne parle pas aux poivrons