Des knepfle, soit "petits boutons", à cause de la forme

Camille et Greshka préparent un peu leur déménagement : en ce moment, c'est cuisine du placard. Donc : des petits muffins aux herbes accompagnés de salades, et diverses inventions pour vider les sachets de farine.

Des knepfle, donc, mi-farine blanche, mi-farine de blé noir

Photo_044


Pour une personne très gourmande, deux personnes à l'appétit moyen, une fille seule avec son chat qui congèle des trucs, un demi-Alsacien (oui, je peux continuer : Trois bulgares, un Russe asthmatique, un jeune homme qui porte un chapeau haut de forme...)
La pâte se prépare au moins une heure avant :  80 gr de farine (soit 60 gr de blanche et 20 gr de farine de blé noir pour moi), une pincée de sel, un demi verre d'eau, un trait de vinaigre (pour que les pâtes conservent leur jolie couleur dorée), un œuf. Bien remuer, ajouter de la farine au besoin : il faut obtenir une pâte homogène, pas trop liquide, qui coule bien de la cuillère sans retomber immédiatement dans le saladier (très technique !)
On laisse la pâte dans un coin, on visite encore un appartement dans un quartier triste à pleurer, on rentre avant l'orage.
Là, deux étapes de cuisson.
La première nécessite un instrument spécial : la râpe à spätzle. La mienne vient d'Alsace, alors forcément. Faire bouillir un grand volume d'eau salée, placer la râpe au-dessus, verser le mélange dans le réceptacle, actionner d'avant en arrière. Pas clair ? J'ai trouvé une jolie série de photos ici pour voir comment ça se passe.
Laisser cuire 5 minutes, passer  les pâtes, les refroidir immédiatement (sous l'eau).
Dans une poêle, faire fondre un morceau généreux de beurre, ajouter les knepfle lorsqu'il est blond (pas roux, quoi). Faire revenir doucement, en remuant de temps en temps.

Les spätzle sont parfaits pour accompagner:
    - le lapinou à la moutarde
    - une sauce tomate maison
    - un bœuf bourguignon

... et sur les doléances de Lili, je rajoute que les knepfle peuvent éventuellement se faire sans râpe, même si c'est plus long et plus difficile : au moment de l'ébullition de l'eau, incliner le récipient contenant la pâte au dessus de la casserole d'eau et découper à l'aide d'un couteau trempé chaque fois dans l'eau bouillante des lamelles de pâte. Les laisser tomber dans l'eau. Lorsqu'elles remontent à la surface, les retirer à l'aide d'une écumoire et les passer sous l'eau froide...
D'après  S. Roth Recettes de nos grands-mères d'Alsace, éditions La Nuée Bleue