Je n'ai pas envie de me plaindre de la pluie. Le chat sort avec circonspection, posant dehors une patte délicate puis l'autre, avant de rebrousser chemin. Il fait froid. Il est encore trop tôt pour sortir un pull douillet et faire de la cuisine d'hiver.
Je trouve le minestrone de circonstance.

Pour un minestrone familial et chaleureux

Photo_064

Les proportions sont approximatives, on module de toutes façons selon ses envies les quantités de tels ou tels légumes.

Il faut avant tout un bouillon de légumes, un vrai, un bon. Cuire donc dans l'huile d'olive tout un tas de légumes (des oignons, du céleri branche, des carottes, des poireaux, des branches de persil tout ce qu'on veut), ajouter un bouquet garni, des clous de girofle, les épices qui inspirent, de l'eau, du sel. Passer le bouillon, le laisser sur le feu.
Cuire un demi paquet de pâtes à part (les pipe rigate conviennent).
Précuire des flageolets (on les oublie dans l'eau à feu doux avec une feuille de laurier)
Ecosser les petits pois, couper des carottes, des navets, des pommes de terre. Les cuire dans le bouillon de légumes, ajouter en fin de cuisson les flageolets et les pâtes. Saler, poivrer à convenance
Au service, saupoudrer de persil haché, de parmesan tout juste râpé.