Une des pages les plus consultées de mon blog est la recette du lapin à la moutarde. J'aime bien regarder les mots clefs, parfois; ce qui fais qu'une personne arrive par hasard sur mon blog. Cuisiner un lapin, comment cuisiner un lapin (j'aime bien qu'on pose des questions à google) sont récurrents. "Manger un chat", "les pâtes sont-elles bonnes pour les chats", "tarte aux harengs fumé" sont plus rares, mais je les aime bien aussi. Et il y a ceux qui tapent "Greshka" dans Google : je suis très heureuse de voir que les gens se souviennent plus du nom de mon chat que du mien.
Bref, comment donc cuisiner un lapin? C'est simple. Il faut acheter du lapin -cette fois ci, deux mignonnes épaules qui me faisaient de l'oeil sur l'étal du boucher-. Et après on est bien obligé d'en faire quelque chose. Avec les pêches de vigne achetées au marché (oui, c'est encore de saison chez moi, mais il faut plus chaud je vous signale), si possible, parce qu'elles s'ennuient un peu.

Lapin aux pêches de vigne.

lapin

Faire griller dans un fond d'huile d'olive une épaule de lapin par personne (la chair est bien plus fine que celle de la cuisse, c'est un truc de connaisseur). Lorsqu'elle est bien grillée, ajouter un oignon moyen émincé par personne, une pincée de ros sel, une feuille de laurier, une pêche émincée finement par personne, quelques clous de girofle. Lorsque les oignons ont sué, ajouter de l'eau et un tout petit peu de vinaigre de vin, couvrir, laisser cuire pendant au moins une heure : la chair doit se détacher de l'os. Ajouter à la fin quelques tranches de pêche.
Du riz en accompagnement, oui, c'est assez difficile de trouver un légume qui réponde à la pêche.