Je les ai rencontrés par hasard, un peu lors d'une soirée mortellement ennuyeuse -la dernière soirée étudiante de ma vie-, un peu chez moi -les amis de mes amis sont souvent les bienvenus.
L'une vient de la ville du cheese-cake, rit tout le temps, a des yeux qui pétillent et adore Paris, a ce petit accent qui donne envie de tutoyer Woody Allen.
L'autre fait des cookies extraordinaires, des cookies d'outre Atlantique, fondants et un peu sablés, blancs et bicarbonatés, à peine sucrés, des cookies vraiment américains, dont je chiperais bien la recette.
L'un porte une casquette en laine que je lui envie par ces temps de grosses écharpes douillettes et de moufles confortables, a un accent québécois, parce qu'il a appris le français à Ottawa.
L'autre a cette distinction et cette retenue si naturelle aux anglais, et son français délicieux fait immédiatement rêver de grands châteaux et de pelouses vertes. Il s'est découvert chez moi une passion pour la pâte à modeler, et trônent sur un coin d'étagère un mouton et une chèvre parfaitement façonnés.
Ils apprennent à aimer le vin, ont une machine à pain dans leur minuscule  appartement de la résidence étudiante, passent leur temps en cuisine et adorent en discuter. Ils aiment bien mon chat, aussi.
Jeudi, nous avons fêté comme il se doit Thanksgiving, with a 26.5lb turkey, of course. De quoi nourrir, à peine, tous les convives, chargés d'apporter tout le reste. Parsnip & Carrot cake, pour éviter d'être la énième personne apportant une purée. Il a fait fureur, entre la pupkin pie et la pecans pie. Un coleslaw, aussi, aux deux radis, carotte et (pourquoi pas) un peu de parsnip (le mot est trop joli) qui me reste. Bref, il y avait du matos :

Photo_175

Parsnip & Carrot Cake

Photo_184

Impression, Carrot Cake Levant
(je suis désolée de cette photo prise avant de partir en courant
)

Pour deux cakes: Préchauffer le four à 180°C. Râper un panais de bonne taille (panais = parsnip), trois carottes.  Mélanger, pour obtenir une répartition homogène des légumes. Ajouter une bonne pincée de sel, une càs de miel, une càs de sirop d'agave (accessoire), 130 gr de sucre, 100 gr de farine, un sachet de levure, une càs de mélange pain d'épice (sinon : cannelle, gingembre, girofle, au moins). Bien mélanger, ajouter trois oeufs, 20 ml d'huile. Verser dans un moule à cake. Enfourner pour 25 minutes.
Edit du 29/11 : Oublié de noter parmi les ingrédients : une belle poignée de noix grossièrement hachée, une pincée de sel. Je suis dans la lune, en ce moment, mes examens me bouffent un peu.

Laissez innocemment ce cake traîner sur le bord du buffet, écoutez son éloge sans vous prononcer. ça fait du bien. Essayez de traduire panais en anglais (fastoche), en allemand (wie ein Karott), en italien (una carotta?), en roumain.

Coleslaw carotte, panais, radis noir, radis roses

Photo_188

Pour le coleslaw : râper quelques carottes, un radis noir, trois gros radis roses, un peu de panais, pourquoi pas. Ajouter quelques raisins secs préalablement trempés dans un peu d'eau chaude et une larme de MacCallan 12 ans d'âge (parce qu'il faut bien avouer qu'Obama est trop mignon, mais que le scotch reste meilleur que le bourbon). Puis préparer la mayonnaise : jaune d'oeuf + sel + un gros schluck de vinaigre + un peu de moutarde. Laisser reposer 10 minutes (le temps de raper encore). Puis mélanger au fouet, assez doucement au début, puis plus vigoureusement, ajouter de l'huile petit à petit pour faire monter la mayonnaise. Rectifier l'assaisonnement si besoin. Trouver avec les autres que, oui, elle est bonne.

Photo bonus : la lévitation du chat. Sisi.

greshka