Lyon-Paris, tout un poème, par la fenêtre du wagon de deuxième classe. Les reliefs vallonnés de la Bourgogne se réveillent en même temps que les voyageurs, bocages charmants, villages dispersés comme les confettis d'un mariage heureux, des cœurs pâles que l'on n'ose ramasser de peur de briser l'harmonie de la fête.
Paris-Boulogne, les immuables vestiges d'une France désuète s'observent désormais à l'intérieur du wagon. Des familles à serre-tête et polo blanc, sacs Longchamp en pagaille et petit pantalon vichy. Une série d'enfants, gérés par une mère attentive - Charles, Eudoxie et Marie-chose. Le chat écoute attentivement la leçon d'orthographe de la petite fille sage - elle n'a pas osé le caresser, sa mère ne voulait pas. Elle est amusante, ma petite voisine, avec son cahier de CE2 et son serre-tête qui lui tombe régulièrement sur le visage. Elle ne crie pas, surveille son petit frère, puis soudain fredonne du Joe Dassin (ouf). Déchiffre par dessus mon épaule  Les Nouvelles Orientales. Les sacs sont pliés bien avant l'arrêt du train -au Touquet Paris plage, bien sûr, aurais-je pu en douter ?
A cause de ces petits voyages, j'ai moins de temps pour publier, et me nourris d'impressions : un caramel au pamplemousse et menthe ciselée sur le gâteau au chocolat de ma grand-mère, des asperges vapeur, des fraises gariguettes doucement acidulée, et une quantité déraisonnable de café.

Les navets nouveaux farcis 

Photo_032

Par personne, prévoir 3 ou 4 petits navets nouveaux, 2 oignons nouveaux de taille moyenne, 4noix, quelques branches de persil plat, de l'ail frais (à défaut une gousse), du persil, un oeuf.
Faire bouillir dans un wok 3-4 louches d'un bouillon parfumé de votre choix - ici, bouillon poireau-fanes de navets- et un filet de jus de citron (pour que les navets soient bien blancs). Gratter délicatement les navets (sous le menton, ils adorent), ôter une partie de la racine afin qu'ils tiennent dressés. Les déposer dans un panier à vapeur (en bambou, par exemple). A ébullition, déposer le panier en bambou dans le wok, précuire 20 minutes les navets nouveaux, en vérifiant que le niveau d'eau est suffisant (rajouter du bouillon au fur et à mesure de la cuisson).
Pendant ce temps, émincer finement les oignons et l'ail, les faire suer dans l'huile d'olive, puis ajouter un demi-sucre, un peu de bouillon sus-mentionné, deux-trois (selon convenance) càs de Melfor (à défaut, vinaigre doux), du sel. Laisser mijoter 15 minutes.
Dans un saladier, verser les 4 noix (par personne) finement concassées, la préparation aux oignons, quelques branches de persil ciselées, un oeuf, une càc de noix de muscade, une pincée de piment d'Espelette. Mélanger intimement.
Lorsque les navets sont prêts, retirer le chapeau et creuser délicatement à la petite cuillère. (il existe certes des instruments plus efficaces, absents de ma cuisine). Déposer à la place de la chair la farce, remettre les chapeaux. Faire cuire encore 15 minutes dans le panier vapeur.
Déguster tiède avec une salade verte, du pain et du chèvre frais.