03 janvier 2016

2016

  Qu'elle soit paisible, tendre et soyeuse. (Vila Nova de Milfontes, Portugal)   
Posté par Greshka à 16:07 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

18 juillet 2015

La solitude relative du touriste à Beyrouth

    Work in progress De l’aéroport Rafik Hariri au cœur de Beyrouth, la voyageuse est étourdie par le chaos des immeubles immenses du quartier Sud, tours ocres voilées à chaque étage, vies masquées des regards impudents – sur les balcons piaulent les canaris en cage, et personne d’autre. Beyrouth est violemment belle. Les grues infirmières réparent, reconstruisent et veillent, attentives, à la convalescence de la ville. Beyrouth, ville nouvelle, visage refait et corps encore marqué de plaies. Le cœur artificiel de... [Lire la suite]
Posté par Greshka à 09:37 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
01 janvier 2015

2015

cinglant iodé éblouissant    (Ambleteuse)
Posté par Greshka à 15:12 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
14 décembre 2014

Whiskey and Edinburgh

En quatre heures et vingt-deux minutes, de Londres à Édimbourg, le café trop long prend le goût du gobelet en carton, l’umami des sandwichs au concombre me plonge dans une indolence au parfum de moquette souvent foulée et de plastique beige de l’East Cost Main Line Company. Mon intelligence s’étiole – à partir de  Newcastle, je ne comprends plus que mots épars, les bribes me transportent dans un exotique proche. Le paysage varie peu, horizon pas si brumeux, hangars usuels amis des chemins de fer, briques rouges et tôle ondulée. ... [Lire la suite]
Posté par Greshka à 16:49 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,
24 août 2014

Sweet (Paris) Seventeen #1 : Le square des Batignolles

Nul besoin de mentionner hôtels de passe, rues sans qualité ou commerces fades de quartier, mais quelques vignettes d’un album parisien dix-septième. Billets à venir, variations mineures opus 17. Dans un grand sac de tissu, presque rien, la presse du week-end, quelques livres, un goûter parfois. C’est une promenade réjouissante, presque toujours la même un dimanche en fin d’après-midi – passage rituel devant la petite cascade, flux régulier berçant la mélancolie d’un retour au bercail après quelques semaines iodées (récits suédois à... [Lire la suite]
Posté par Greshka à 21:03 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,
02 mai 2014

Septime(s)

AVRIL 2013 Chez Septime. La première émotion sera complexe. Dégradé pointu de verts délicieux et opale gris mutin, plat polisson et sensuel. L'élasticité vive d'une coque à peine cuite est mon premier souvenir de la cuisine de Bertrand Grébaut. Il faudra cueillir ce petit moment iodé puis s'attaquer aux asperges, en architecture savante (une pyramide tendre), pour enfin puiser au bouillon vert d'eau, parfum vif d'herbes fraîches mâtiné de menthe. Il faudra un peu de frustration, l'insatiété des portions... [Lire la suite]
Posté par Greshka à 18:23 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
Tags : ,

10 septembre 2013

La gibonne et le chaton - Ponoïpou, Thaïlande

Avant d’adopter le visage morne des jeunes cadres collés à la vitre du métro ligne 13 et pour mesurer ce que j’appelle pompeusement ma « vocation à servir le bien commun », j’ai vécu une expérience radicalement différente de mon quotidien. Envoyée au fin fond de la montagne thaïlandaise, dans un pensionnat accueillant les enfants de villages très isolés scolarisés a Ponoïpou (prononcer Po nou aïe pou), j’ai été grande sœur - ce qui n'est pas une mince affaire, ils étaient 38 enfants de 8 à 18 ans.  Ponoïpou est un... [Lire la suite]
Posté par Greshka à 22:55 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags :
03 avril 2013

Les carreaux bleus les boeufs suspendus - Lyon : Addendum

Waldighoffen Des visages inconnus aux traits familiers, sur une photographie sépia précieusement conservée entre les portraits de bébés enrubannés joyeux et d'hommes austères et malicieux, aux lunettes rondes. De ces lointains ailleuls, des petits carreaux réguliers et des petits saucissons irréguliers, des grandes carcasses nobles, restent sans doute quelque sensibilité, et un grand respect, pour les mains des bouchers charcutiers, les parfums de saumure et de viande sèche, le rose canaille. Le fameux attelage de Saint-Bernard... [Lire la suite]
Posté par Greshka à 23:20 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , ,
25 juin 2012

The Physical Impossibility of Death in the Mind of Someone Living

Vendredi soir - L'ondulation lente des corps, les rythmes enivrants, une bière tiède et molle, une soirée dans un sofa, yeux mi-clos guidés par le fil rouge d'un câble de plastique au creux de la tôle ondulée, dans un jazz club perdu de Londres, un soir du festival Match&Fuse. Savourer le set inspiré par un thé et le bonheur du frère qui y retrouvera par hasard un ami. Samedi - déjeuner imprévu d'empanadas encore brûlants au Borough's market avant de rejoindre le cortège des visiteurs de la Tate Modern, foule éparse aux pieds de... [Lire la suite]
Posté par Greshka à 00:17 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags :
23 mai 2012

Youpi & Voilà - Paris 10

Nul autre choix le soir que le menu à l'aveugle pour découvrir la cuisine de P. Gelbart. Un murmure, "Ne vous inquiétez pas Mademoiselle, ça n'est pas olé-olé", invite à l'abandon. Morceaux choisis. Bonite Snackée La bonite snackée (et ses compagnons de voyage) - Un plat de contrastes remarquables. La bonite parfaitement saisie tendre, et la fermeté élastique des petits pois crus. L'acidité fine des oignons rouges en pickles et la suavité d'un trait d'avocat quasi-pur. La légèreté subtile du granité de pommes granny et  la... [Lire la suite]
Posté par Greshka à 19:52 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,