08 octobre 2010

Slow (and Wonder) Food : Chez Panisse Café

La montre nerveusement regardée jusqu'à l'heure choisie, les joues roses, les jambes tremblantes, le coeur battant. Un premier rendez-vous – les marches molletonnées gravies une à une, les yeux mi-clos, pour s'imprégner plus encore du lieu et des parfums. Lumières tamisées, ambiance feutrée, l'entrée est magique : un immense comptoir derrière lequel tous s'affairent du commis au chef, dévoilant les plaisirs à venir. Aux murs ivoires, des affiches de cinéma, l'immense tête de Raimu aux couleurs fanées – César, Marius, la tendresse... [Lire la suite]
Posté par Greshka à 00:01 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , ,

23 septembre 2010

Awfood

Sucré - Gras - Sans saveur autre que la cannelle Drink, evolve. Ahem. Sucré - chimique - gras ? Trop salés - gras La cerise sur le gâteau : la "fried ice-cream", soit une glace (grasse, sucrée, sans goût) entourée de pâte à beignet frite (grasse, sucrée, sans goût) recouverte de chantilly (grasse, sucrée, sans goût) et d'une cerise chimique (sucrée, sans goût) (bien entendu, les modèles de ces photos furent tous gracieusement prêtés par un tiers) Survivre. À l'avalanche de graisses saturées, de goûts... [Lire la suite]
Posté par Greshka à 19:54 - - Commentaires [26] - Permalien [#]
Tags : ,
16 septembre 2010

First impressions of earth(quake)

Il faudra contourner la ville, passer outre le Pier 39 où d'épars lions de mer contemplent abrutis de soleil les touristes en rang de sardines sur le quai en bois, éviter les vendeurs souriants de souvenirs à trois sous, arborer une moue toute européenne de dégoût face aux parfums de mauvaise friture, longer les plages desquelles quelques téméraires partent braver les requins de la baie. Il sera un peu décevant, certainement, comme une Tour Eiffel dont on photographierait maladroitement le séant, une carte de Paris à la main. ... [Lire la suite]
Posté par Greshka à 02:01 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : ,
13 août 2010

En face de Belle-île

Ils ne mouraient pas tous, mais tous étaient frappés Tout a commencé par un incommensurable chagrin. Les provisions de légumes emplissaient déjà généreusement le panier : pas de Cocos (en juillet), mais des bottes de rhubarbes, des tomates formidablement parfumées (des noires de Crimée, des sicilo-bretonnes), des petits pois précieux. Le sac de langoustines vivantes et de sardines encore raides, surprises dans leur élan nocturne, nous trouverait plus tard chez le poissonnier. Notre fromager attitré, qui affine parfaitement ses... [Lire la suite]
Posté par Greshka à 21:14 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
12 juillet 2010

Digressions gallinacées

Les touristes en grappes de nénuphars disgracieux, concentrés sur leur sourire pour la photo souvenir devant les Nymphéas, nous ont fait fuir. Tant pis pour la halte infiniment belle, délicate après la complexité d’un Klee-par-Beyeler. Dessins aux moirés intéressants, sorcières habitées de rouge, rumeurs d’un bleu écarlate, poisson-cloporte saugrenu et si juste, Diane sublime. Un peu plus tôt, nous nous étions battues avec plus ou moins de grâce (j'ai fait des progrès) contre un immense tempura de crevette, des udon bien cuites et un... [Lire la suite]
Posté par Greshka à 14:34 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
14 juin 2010

Clin d'oeil - une anti-recette de saumon et de betterave

Vers 14 heures sur France Culture, un intervenant a proposé, entre une émission de biologie comparant très précisément le squelette des reptiles et un interlude consacré à l'histoire de l'aérospatiale, d'arriver en lézard volant à Paris. Nous avons ri, avant de nous replonger dans nos assommoirs de papiers aux pattes de mouche. Des soba très bien cuites, du saumon grillée, betterave crue râpée, graines de sésame torréfiées, un trait d'huile de sésame. Gracianne, quand est-ce que tu vas aimer les betteraves ?
Posté par Greshka à 17:29 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , , ,

06 juin 2010

Bribes alsaciennes, porc à la rhubarbe & sticky toffee pudding

... ne dit rien des grillons qui chantent mieux que les cigales, des échos paisibles du troupeau qui rejoint l'étable, des parfums d'herbe coupée et du gazon velours sous les pieds nus, des boutons d'or froissés, du verre de Rangen de Thann, ni du retour studieux dans le train presque plein (les notes prises sur les genoux), où il fallut prendre un air détaché et regarder le paysage pour manger un sandwich industriel. (le temps presse, dans un mois j'achève le travail de cette année, dans deux mois je quitte la France - donc je... [Lire la suite]
Posté par Greshka à 23:16 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : , ,
30 avril 2010

L'ouverture de la saison à Boulogne sur mer - des raviolis au citron confit

Lundi – Concert en l'auguste cathédrale de Boulogne La foule emmitouflée endimanchée affamée estomaquée de l'impertinence d'un Bis. Alors que le violoniste exécute la finale d'un concerto de Martinu, les hommes chuchotent, les femmes tripotent leurs sacs à main en cuir faux. Les mains se crispent au Ter, les premiers badauds joignent la lourde porte de la cathédrale glaciale. Saluts des artistes ignorés, qui méritaient peut-être un peu plus d'attention. La foule est un troupeau paisible salivant déjà à l'idée du festin. Champagne de... [Lire la suite]
25 avril 2010

Inventaire subjectif de quelques journées ligures

Les souvenirs sinistres - des miettes semées par un Petit Poucet au bord de la mer. Picorés par les oiseaux, les heures passées dans l'immense bibliothèque qui ressemblait tant à l'église d'Andreï Roublev, les nuits pâles, l'appétit noué. Semés aux vents, les auteurs-titre-date-nom-de-la-revue, les plans en trois-parties-trois-sous-parties-trois-sous-sous-parties, les accroches audacieuses-mais-pertinentes, les cependant-à-cet-égard-à-l'instar-de-nonobstant, les litres d'encre versés à l'autel de l'élitisme républicain.  ... [Lire la suite]
Posté par Greshka à 12:10 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
22 mars 2010

Le vol yogique du poulet rôti à l'orange sanguine - abricots secs

Je crois que je n'ai pas du tout envie d'écrire. Les mots s'ennuient, les phrases s'emmêlent et ne forment plus que capharnaüm absurde, abstractions non poétiques, voix sans issue. Je voulais raconter le film de Roman P., le dernier bien sûr. Un peu comme les autres, avec cette musique qui ne colle jamais totalement à l'histoire – dès les premières notes, d'ailleurs. Le ferry s'entrouvre sous une pluie diluvienne, les hommes sans visage et les voitures sans conducteurs, saturation de noir et d'absence. La musique joue presque à... [Lire la suite]
Posté par Greshka à 21:45 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,