07 juin 2009

Charade - La fameuse invasion de ma cuisine par des fous

Quand l'histoire était finie, il y en avait encore une. "Et si c'était par la fin que tout commençait" ?. Des tests qui ne m'intéressaient pas (As-tu bien lu l'histoire? Quel personnage es-tu?), je préférais de loin les sujets d'invention, et les mots croisés que je recopiais soigneusement sur une feuille blanche, au crayon de bois. (je n'ai osé aborder les livres crayons à la main que très tardivement, et très respectueusement - un trait, une petite croix, quelques mots, jamais plus). La collection Folio Junior est beaucoup... [Lire la suite]
Posté par Greshka à 15:10 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

26 mai 2009

Gnocchis aux noix, cotillons de chèvre frais, serpentins de citrons confits.

Shirley Temple, délicieusement kitsch, et la mode des petites filles blondesAux jolis yeux bleus, au nez retroussé Deux jolis chiffes qui se suivent, un âge palindrome. Des fêtes mémorables.  Le jour où mon amoureux de l'époque, couvert de pinces à linge, était poursuivi dans le jardin par une nuée riante de filles chargées de les ôter - je n'étais pas vraiment jalouse, je préférais son grand-frère, qui était quand même largement plus vieux du haut de ses 8 ans. Cet après-midi où j'ai boudé parce que je n'avais pas gagné à... [Lire la suite]
Posté par Greshka à 09:14 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , , ,
18 mai 2009

Navets sous acide

Lyon-Paris, tout un poème, par la fenêtre du wagon de deuxième classe. Les reliefs vallonnés de la Bourgogne se réveillent en même temps que les voyageurs, bocages charmants, villages dispersés comme les confettis d'un mariage heureux, des cœurs pâles que l'on n'ose ramasser de peur de briser l'harmonie de la fête.Paris-Boulogne, les immuables vestiges d'une France désuète s'observent désormais à l'intérieur du wagon. Des familles à serre-tête et polo blanc, sacs Longchamp en pagaille et petit pantalon vichy. Une série d'enfants,... [Lire la suite]
Posté par Greshka à 14:47 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
06 mai 2009

Django, prépare ton cerfeuil.

(Pas un vrai Mojito, bien sûr. Le PCF vendant du Coca-Cola, mais où va-t-on? ) Les poignées de sable que l'on ramasse sur la plage et qu'on laisse filer entre les doigts, minuscules sabliers aux contours irréguliers, aux globes imparfaits puisqu'il y aura toujours quelques grains qui s'attacheront à la paume, comme s'ils ne voulaient pas participer de ce mouvement, comme si le temps n'avait rien d'inaltérable. Retenir le temps qui passe, avec lui. Les grains de sable ont filé curieusement ces dernières semaines, de rires et... [Lire la suite]
Posté par Greshka à 15:58 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , ,
26 avril 2009

(Before) the electric mist

Un repas d'hôpital sponsorisé par Sodexo. (je ne résiste pas)Miam Depuis que je n'habite plus P., le quartier latin me manque. Il y a bien l'Institut Lumière, présidé par B. Tavernier, temple des rétrospectives bobo-intellectuelles (en ce moment, Ettore Scola, et avant lui Sidney Lumet ou Akiro Kurosawa). Mais je ne retrouve pas le plaisir des salles presque vides, des films inconnus et un peu ennuyeux : conformisme et légitimité culturelle sont de mise. Jamais ne passeraient dans le même après-midi Quartier Lacan ou Apocalypse... [Lire la suite]
Posté par Greshka à 20:09 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
16 avril 2009

Carmen, la Bible et les maquereaux, par hasard.

De la musique, d'abord. Un concert étonnant dans une toute petite salle boulonnaise, un dimanche après-midi. Le pianiste rêveur, tout en longueur et finesse, brise les murmures vagues d'inanités par le prélude en do dièse mineur, de Rachmaninoff. Mes souvenirs de ce morceau ne sont liés qu'à l'interprétation de Lugansky : frappe chirurgicale (du clavier), efficacité mécanique, précision extrême et sans âme. A. L. est tout autre, il laisse le prélude vivre, se déplier dans l'espace sonore, tout en courbes et rondeurs, le regard perdu.... [Lire la suite]

04 avril 2009

Et la mer et l'amour ont l'amer pour partage.

Exotisme délicieux des évènements improbables.Surprendre dans les mains d'un jeune homme au crâne rasé, au jogging bling, à la capuche dorée, un livre de D. W. Winnicott. Entendre à la radio une lecture, un texte qui semblait écrit pour mes rêves  : La Mer, de Yoko Ogawa, désormais ouvert sur un accoudoir fané. Reprendre des conversations interrompues il y a deux ans, s'étonner de ce trop long silence.Oublier instantanément le nom des jolies fleurs achetées sur le marché.Épier la silhouette féline étonnée de soleil, chassant... [Lire la suite]
24 mars 2009

Une expérience lyonnaise et des biscuits sur le rebord gris d'une fenêtre

Un blog de cuisine, donc. Et pourtant, le reste compte aussi, tellement. Du pape aux OGM, il n'y a qu'un pas, un peu de folie qui électrise les sensibilités philanthropes.[Attention, ce paragraphe peut heurter certaines sensibilités végétariennes] Je pourrais raconter, donc, que le président de Slow Food est un homme charmant, et amateur de tripes (j'ai manqué défaillir au récit d'une dégustation de pie de vache, mais je crois bien que c'est la recette du carpaccio de cervelle qui m'a achevée). En lyonnais consciencieux, nous l'avons... [Lire la suite]
Posté par Greshka à 18:54 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,
17 mars 2009

Une fane est une fane.

Un concert, bientôt. Quelques bons films, un peu Bollywood -bien entendu, et si vous n'avez pas vu Slumdog Millionaire, courez-, d'autres moins. De nouvelles connaissances, des rocks dansés maladroitement à des heures indécentes sur une musique suédoise, le réveil toujours trop tôt. Nathaniel Hawthorne était aussi de la partie ces derniers temps, quoique je préfère le style grinçant de Faulkner, ou la folie de William Gay.Les papiers s'entassent sur le bureau jamais bien rangé, des titres shakespeariens pour des réflexions complexes... [Lire la suite]
Posté par Greshka à 21:38 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
03 mars 2009

Effet de lieu. Et son chutney au lime paré de gingembre.

Lyon-Paris-Lyon Six heures et demi, ils dorment encore. Quelques froissements de Paris Match et de Gala pour les filles en jupes-rouges à lèvres, les Échos ou La Tribune sur les ordinateurs portables des garçons en trois-pièces-lunettes, presque une caricature. Tous insensibles au lever du soleil, trop habitués peut-être à ces escapades encore nocturnes. Difficile de résister aux bercements du train : les yeux mi-clos, la tête brinquebalante, et parfois une respiration plus marquée, comme de grands enfants à l'heure de la... [Lire la suite]
Posté par Greshka à 16:51 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags : , , ,