31 octobre 2011

La cuisine sur deux plaques - Espace et terrine de queue de veau

Plusieurs lieux de vie (diurne). L'immeuble béton-néon-lino au bout du RER, gris souris et touches sangs après les pavillons sages des presque-provinces. Cantine à moquette tiède et tables en aggloméré (et sur les plateaux de plastique morne s'entassent coupelle de salades molles, fruits déprimés et assiettes chaudes d'insipidités), palmiers géants derrière les verrières de l'entrée et prospectus pour des fêtes passées. L'immense tour argentée à l'organisation étrange, entrée jalousement gardée, couloirs bleutés et fenêtres-bulles.... [Lire la suite]
Posté par Greshka à 21:56 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags : , ,

11 janvier 2011

Des bribes me réveillent - scénarios graphiques sans texture

Dernières nuits éveillées, tenter de m'imprégner encore un peu de ma vie vraie et de menus plaisirs lyonnais. Les bouteilles de vin toujours bien choisies avec mon caviste préféré – des classiques, les côtes du Rhône fruités et francs d'Elodie Balme, de Marcel Richaud, et quelques découvertes formidables, le champagne élégant du domaine Larmandier-Bernier et celui plus complexe de Francis Boulard (je n'aurai pas eu le temps de boire du vin jaune). Les légumes raisonnables de l'épicerie auto-gérée (les veilles de marché, il ne reste... [Lire la suite]
Posté par Greshka à 20:36 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags : , , ,
12 juillet 2010

Digressions gallinacées

Les touristes en grappes de nénuphars disgracieux, concentrés sur leur sourire pour la photo souvenir devant les Nymphéas, nous ont fait fuir. Tant pis pour la halte infiniment belle, délicate après la complexité d’un Klee-par-Beyeler. Dessins aux moirés intéressants, sorcières habitées de rouge, rumeurs d’un bleu écarlate, poisson-cloporte saugrenu et si juste, Diane sublime. Un peu plus tôt, nous nous étions battues avec plus ou moins de grâce (j'ai fait des progrès) contre un immense tempura de crevette, des udon bien cuites et un... [Lire la suite]
Posté par Greshka à 14:34 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
22 mars 2010

Le vol yogique du poulet rôti à l'orange sanguine - abricots secs

Je crois que je n'ai pas du tout envie d'écrire. Les mots s'ennuient, les phrases s'emmêlent et ne forment plus que capharnaüm absurde, abstractions non poétiques, voix sans issue. Je voulais raconter le film de Roman P., le dernier bien sûr. Un peu comme les autres, avec cette musique qui ne colle jamais totalement à l'histoire – dès les premières notes, d'ailleurs. Le ferry s'entrouvre sous une pluie diluvienne, les hommes sans visage et les voitures sans conducteurs, saturation de noir et d'absence. La musique joue presque à... [Lire la suite]
Posté par Greshka à 21:45 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
17 mars 2009

Une fane est une fane.

Un concert, bientôt. Quelques bons films, un peu Bollywood -bien entendu, et si vous n'avez pas vu Slumdog Millionaire, courez-, d'autres moins. De nouvelles connaissances, des rocks dansés maladroitement à des heures indécentes sur une musique suédoise, le réveil toujours trop tôt. Nathaniel Hawthorne était aussi de la partie ces derniers temps, quoique je préfère le style grinçant de Faulkner, ou la folie de William Gay.Les papiers s'entassent sur le bureau jamais bien rangé, des titres shakespeariens pour des réflexions complexes... [Lire la suite]
Posté par Greshka à 21:38 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
22 février 2009

Bousculer l'habitus du chou.

Quelque part, l'hiver ne cesse jamais. On entend au travers des bois les rires des lutins espiègles (ou des rares oiseaux  qui préfèrent à la plouc migration vers le Sud une vie d'ermite sage). Tétras-lyres et buses. On attend une bataille de boules de neige, un bonhomme peut-être, au sourire édenté, un peu pervers. Un bonhomme qui vous regarde en coin. Les traces d'animaux serpentant dans les arbres appellent l'humilité du promeneur. Les chamois toisent les hommes, eux qui n'ont de polaire que l'habit, empêtrés de duvets... [Lire la suite]
Posté par Greshka à 15:58 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

05 février 2009

Un thé dans un moule de cheval, l'hiver anisé à la petite cuillère

D'humeur marine. Je ne résiste pas au plaisir d'écouter Mallarmé. La chair est triste, hélas! et j'ai lu tous les livres. Fuir! là-bas fuir! Je sens que des oiseaux sont ivres D'être parmi l'écume inconnue et les cieux! [...] Parfois le temps cinglant et les vents pétillants de la mer me manquent. Rien à voir avec ce ciel lyonnais sans idées, sans nuages, d'un blanc malade et vide. Vacuité continentale. Un coup d'œil à l'étal poissonnier quelconque me désole : bars d'élevage hors de prix, soles inertes à l'œil morne,... [Lire la suite]
Posté par Greshka à 15:17 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
28 novembre 2008

Parsnip & Carrot Cake, Coleslaw aux deux radis, carotte, panais

Je les ai rencontrés par hasard, un peu lors d'une soirée mortellement ennuyeuse -la dernière soirée étudiante de ma vie-, un peu chez moi -les amis de mes amis sont souvent les bienvenus.L'une vient de la ville du cheese-cake, rit tout le temps, a des yeux qui pétillent et adore Paris, a ce petit accent qui donne envie de tutoyer Woody Allen. L'autre fait des cookies extraordinaires, des cookies d'outre Atlantique, fondants et un peu sablés, blancs et bicarbonatés, à peine sucrés, des cookies vraiment américains, dont je chiperais... [Lire la suite]
Posté par Greshka à 07:45 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
28 août 2008

Un minestrone, pour fêter le temps qui passe

Je n'ai pas envie de me plaindre de la pluie. Le chat sort avec circonspection, posant dehors une patte délicate puis l'autre, avant de rebrousser chemin. Il fait froid. Il est encore trop tôt pour sortir un pull douillet et faire de la cuisine d'hiver.Je trouve le minestrone de circonstance. Pour un minestrone familial et chaleureux Les proportions sont approximatives, on module de toutes façons selon ses envies les quantités de tels ou tels légumes. Il faut avant tout un bouillon de légumes, un vrai, un bon. Cuire donc... [Lire la suite]
Posté par Greshka à 19:16 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
06 juin 2008

Lapin à la moutarde : le blues du cuisinier

Ou : comment je suis devenue triste, et pourquoi ça va mieux Camille se déplume un peu en ce moment, entre le vrai départ de Julie (un vide intersidéral), la pluie de Lyon, la fatigue (Camille et Greshka déménagent, cherchent pour l'instant le nid confortable de leurs rêves), les mémoires de tout le monde à boucler (pas de sorties, pas d'amis). Ma vie ressemble un peu à ça :        Bref, dans le métro, je pense plus à améliorer mon coefficient de Durbin-Watson qu'à optimiser mon frigo, et celui... [Lire la suite]
Posté par Greshka à 22:58 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,