19 juin 2015

Tokyo - Boulogne

C’est une ritournelle ; le train prend la clef des champs, et file fier, écrase le tapis vert déroulé sur les plaines picardes. Au loin les vies minuscules, les clochers bergers de paisibles maisons, les arbres sans qualité, modestement ébouriffés, humbles de leurs vies à la campagne. A Boulogne-sur-Mer, dès la sortie de la gare, vibrent les parfums violents, pluie sur les pavés médiévaux, iode et poissons abandonnés aux désirs des goélands. L’accent boulonnais caresse délicatement les oreilles habituées à la fadeur parisienne.... [Lire la suite]
Posté par Greshka à 08:22 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,

13 août 2010

En face de Belle-île

Ils ne mouraient pas tous, mais tous étaient frappés Tout a commencé par un incommensurable chagrin. Les provisions de légumes emplissaient déjà généreusement le panier : pas de Cocos (en juillet), mais des bottes de rhubarbes, des tomates formidablement parfumées (des noires de Crimée, des sicilo-bretonnes), des petits pois précieux. Le sac de langoustines vivantes et de sardines encore raides, surprises dans leur élan nocturne, nous trouverait plus tard chez le poissonnier. Notre fromager attitré, qui affine parfaitement ses... [Lire la suite]
Posté par Greshka à 21:14 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
05 octobre 2008

Hommage au Sar Rabin-Dranath Duval, au retour du marché

Parce que le Sar dîne à l'huile. Et je ne me serais pas permis ce jeu de mots vieillot sans une référence de poids : Pierre Dac et Francis Blanche, ayant un léger coup dans le nez, enregistrant une émission sur Europe 1. Il est donc bien question de sardines, à l'huile, des sardines millésime 2005. Oui, je fais partie de ces snobs, qui ont  dans leur placard quelques boîtes de sardines amoureusement retournée tous les six mois. J'attends encore un an avant d'ouvrir la prochaine, c'est dire. Souvent, on ouvre la boîte avec... [Lire la suite]
Posté par Greshka à 14:11 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,