Quelque chose de Perec dans l'atmosphère.

planVME

Un coup d'œil par la fenêtre, la façade triste d'un immeuble sans prétention. Les zébrures lumineuses de la cage d'escalier, les lumières froides des néons dans les cuisines, certains s'affairent. Des volets sont tirés, on imagine derrière les couleurs orangées des ambiances feutrées ; quelqu'un lit, peut-être. Le bruit lancinant d'une pluie incertaine, d'une pluie molle. Une pluie fatiguée d'ennuyer les passants. Schubert est magnifique, un Erlkönig sombre et grave chanté par Fischer-Diskau, peut-être un peu trop classique, mais c'est une voix qui rassure.
Des bribes de vie s'échappent de ces fenêtres, et plongée dans mes révisions sans fin, je les écoute. J'aime imaginer les gens heureux. Des crackers de riz aux algues sur une petite assiette, au coin gauche du bureau.

Photo_011

Pour une quinzaine de biscuits sans prétention, de biscuits à croquer avant le repas.
Mélanger 100 gr de tofu soyeux, 150 gr de farine de riz, 1 càs d'huile de sésame, 1 à 2 càs de sauce soja, un huitième de feuille d'algue nori émiettée. Laisser reposer au frais, une heure. Préchauffer le four à 180°c, former pendant ce temps de petites boules, les écraser au creux de la main. Déposer quelques lamelles d'algues dessus, c'est joli. Cuire 12 minutes.
Edit : Attention, ces crackers sèchent vite, et ne sont plus grand chose le lendemain.